prototypes et concept-cars :
   Audi
   BMW
   Chrysler
   Citroen
   Fiat
   Jaguar
   Matra
   Mercedes-Benz
   Mitsubishi
   Peugeot
   Renault
   Volkswagen
esquisses
actualité :
   F1
   Salon de Paris 2002
liens
contactez-nous
Sponsors :

Votre site ici

23/06/2002 : grand prix d'Europe, circuit de Nurburgring

      Le soleil et un ciel partiellement nuageux accueillent les pilotes pour le départ de ce Grand Prix d'Europe. Tous les pilotes se sont placés normalement sur la grille de départ à 15 minutes du départ du tour de formation. Les températures sont de 20&dec;C dans l'air, de 32&dec;C sur la piste? bien plus chaudes que ce matin, ce qui doit satisfaire le clan Williams Michelin après les petits soucis du matin.

      Le départ du tour de chauffe s'effectue sans problème, les vingt deux pilotes s'élançant sur le tracé du Nurburgring de 5.144 kilomètres à parcourir à 60 reprises cet après-midi. Les pilotes se replacent sur la grille et attendent l'extinction des feux rouges. Au départ, Montoya part bien devant Ralf et les Ferrari. Au premier virage, les deux Williams se touchent légèrement, alors que Schumacher est inquiété par une Renault et une McLaren. Les deux Jordan partent en tête à queue dans ce premier virage et rentreront aux stands. Rubens passe coup sur coup les Williams et conclut le premier tour en tête ! Michael passe aussi Montoya à la chicane ! Quel départ !

      Barrichello est parti à l'assaut des chronos alors que Michael met la pression sur Ralf pour le passer, ce qu'il fera dans le 3ème tour. Les Ferrari sont maintenant en tête, il va falloir attendre les stratégies mais à la vue des chronos du matin, les Rouges excellent en conditions de course. Au 4ème tour, Schumacher porte le meilleur tour en 1.33.565 alors que Villeneuve sort un peu large dans une courbe. Il reprend la piste.

      Les Williams sont deux à trois secondes moins rapides au tour ! Ralf et Montoya sont à plus de 10 secondes au bout de 5 tours. Mika Salo a perdu de nombreuses places, il a du faire une erreur quelque part, tout comme Trulli. Alex Yoong se prend une pénalité pour départ anticipé, de manière flagrante. Après 7 tours, Schumacher est revenu à 1.5 seconde de Barrichello, le trou continue à se creuser derrière, Ralf étant à 13 secondes de la tête de la course.

      Trulli remonte progressivement et passe coup sur coup Panis, McNish et Heidfeld pour la 9ème place. Son équipier Button met lui la pression sur Raikkonen pour la 6ème place. Au 12ème tour, Trulli passe Massa et se retrouve derrière Button. Ce nouveau tracé du Nurburgring permet de nombreux dépassements, c'est une réussite. Alex Yoong, qui a effectué sa pénalité, sort un peu large dans la terre mais se rattrape et repart en piste.

      A l'arrière du peloton, Villeneuve passe la surmultipliée et passe Bernoldi puis Frentzen pour le gain de la 13ème place. Au 17ème tour, Raikkonen se loupe au premier freinage et doit laisser passer Button qui entre donc dans le top 6. A l'avant Barrichello et Schumacher continuent sur un bon rythme et devancent maintenant de 28 secondes les Williams, déjà largement de quoi ravitailler et repartir en tête?

      19ème passage, Mika Salo a des soucis de stabilité au freinage et part dans les graviers au premier virage. Il reprend la piste, toujours 18ème. Barrichello signe le meilleur tour en 1.33.294 puis 1.32.807 pour Schumacher au tour suivant. Webber s'arrête pour un premier arrêt ainsi que Villeneuve, au tiers de la course. Au 22ème tour, Trulli et McNish passent aussi par leurs boxes.

      Il y a maintenant 34 secondes d'avance pour les Ferrari? et au 23ème tour Schumacher fait un tête à queue au fond du circuit. Le dégagement est asphalté, Michael repart avec 10 secondes de retard sur son équipier? mais toujours 27 secondes d'avance sur Ralf. Michael s'arrête à la fin du 24ème tour en 8.6 secondes et il repart facilement à sa deuxième place. Barrichello s'arrête au tour suivant dans le même temps et repart en tête. Coulthard met lui la pression sur Montoya pour la 4ème place.

      Schumacher est reparti le couteau entre les dents avec des meilleurs partiels dès son tour de remise en route, il signe le meilleur tour en 1.32.226. Il est revenu à 8.3 secondes de Rubens. Ralf est à 18 secondes de la tête, 4 secondes devant le paquet Montoya, Coulthard et Raikkonen. David porte une attaque sur Montoya mais le Colombien part en tête à queue sans oublier de faucher la roue avant droite de Coulthard. Les deux pilotes s'auto-éliminent? David applaudit ironiquement Montoya, qui est lui très énervé !

      Raikkonen passe donc 4ème juste derrière Ralf, Massa et Heidfeld complètent le top 6 provisoire devant Panis, Button et Trulli. Panis procède à son premier arrêt ainsi que Ralf et Heidfeld au 30ème tour. Voilà Raikkonen enfin libéré pour la 3ème place et faire une petite différence en piste. A l'avant Barrichello dispose de 6 secondes d'avance sur Michael et plus de 30 sur Kimi qui n'a pas encore ravitaillé. Massa ravitaille au 32ème tour et repart juste devant Nick Heidfeld.

      Alex Yoong fait un tête à queue en voulant rentrer trop vite aux stands et met un bon paquet de terre sur la trajectoire. Sans commentaire? Tout le monde est passé aux stands sauf Raikkonen, seules les Ferrari, les Renault, Villeneuve, Frentzen, Webber et McNish ont choisi une stratégie à deux arrêts. Raikkonen ravitaillera au 35ème tour, il gardera sa 3ème place devant Button, Ralf et Trulli.

      Au 36ème tour, Barrichello a 4.4 secondes d'avance sur Schumacher et? une minute et 5 secondes d'avance sur Raikkonen. Button suit le Finlandais à deux secondes, Ralf à 10 secondes juste devant Trulli qui lui met la pression. Massa et Heidfeld, à la porte des points, sont presque à un tour. Les choses sont maintenant plus calmes, les positions établies? à part pour les deux Ferrari et les deux Renault qui encadrent Ralf.

      Au 41ème tour, Irvine se fait prendre un deuxième tour par les Ferrari qui mènent toujours un train plus rapide que tout le monde de 1.5 à 2 secondes au tour. Schumacher effectue son deuxième arrêt au 43ème tour en 7.8 secondes. Barrichello va devoir ravitailler également alors que Schumacher fait le forcing pour essayer de récupérer la première place. Rubens s'arrête au début du 45ème tour en 7.6 secondes? et repart devant pour 3 secondes. Irvine abandonne aux stands.

      Frentzen, Villeneuve et Button ravitaillent également. Ralf récupère la 4ème place. Les Ferrari sont séparées par 1.4 seconde alors qu'il reste 14 tours à couvrir. Frentzen passe McNish pour le gain de la 13ème place. Les Ferrari roulent maintenant de concert, que va-t-il se passer ? Ferrari va-t-elle oser rééditer et avoir le courage de sa politique du Grand Prix d'Autriche, à moins de trois jours du Conseil Mondial ? C'est la question de cette fin de Grand Prix. Autre possibilité, avec un telle avance (plus d'une minute), ordre a été passé de ne plus prendre de risques et de finir comme cela, pour se « racheter ». Nous aurons bientôt la réponse.

      Il reste 9 tours, les positions sont bien établies. Raikkonen n'est pas menacé pour la 3ème place, de même que Ralf pour la 4ème, Button pour la 5ème et Massa pour la 6ème. Mika Salo effectue un tête à queue en freinant au bout de la ligne droite des stands, ne cale pas, et peut repartir. Même figure pour Frentzen qui a failli emporter Villeneuve sur sa tentative de dépassement, à l'image de l'accrochage Montoya ? Coulthard.

      Mika Salo stoppe sa Toyota en bord de piste à 4 tours de la fin, c'est fini pour lui. Raikkonen est revenu à 51 secondes au profit de la baisse sensible de cadence des Ferrari en vue de l'arrivée. Ferrari laisse finalement la victoire à Barrichello et se rachète une conduite devant le public de Schumacher qui finit deuxième. Raikkonen complète le podium devant Ralf, Button et Massa.

actualité de la F1