prototypes et concept-cars :
   Audi
   BMW
   Chrysler
   Citroen
   Fiat
   Jaguar
   Matra
   Mercedes-Benz
   Mitsubishi
   Peugeot
   Renault
   Volkswagen
esquisses
actualité :
   F1
   Salon de Paris 2002
liens
contactez-nous
Sponsors :

Votre site ici

17/03/2002 : grand prix de Malaisie, circuit de Sepang

      Ce Grand Prix de Malaisie a débuté sous une forte chaleur, 33°C dans l'air et 40°C sur la piste. Toutefois de nombreux nuages commençaient à s'amonceler à 15 minutes du départ, donné à 15 heures sur le circuit de Sepang. Les pilotes n'ont pas du tout eu l'occasion de tourner sous la pluie sur ce circuit cette année.

      Tous les pilotes se sont placés à temps sur la grille de départ. Schumacher et Montoya sont en première ligne, Barrichello et Ralf sont juste derrière, précédant les McLaren de Raikkonen et Coulthard. Au départ du tour de formation, toutes les monoplaces s'envolent sans problème et viennent se replacer deux minutes plus tard sur la grille.

      Au départ Schumacher tasse Montoya, ils poursuivent côte à côte et ils se touchent au premier virage. Montoya doit partir au large et perd de nombreuses places alors que Schumacher perd son aileron avant dans l'affaire. Frentzen est bloqué sur la grille, il repartira quelques secondes plus tard. Barrichello est en tête devant Ralf, Raikkonen, Coulthard et Heidfeld. Salo passe Fisichella sur la ligne droite des stands. Montoya a passé les deux Jordan en un coup ! Schumacher est dernier, il a fait changé son aileron aux stands.

      Montoya remonte et il est maintenant 8ème en passant Salo. Les deux Jordan sont aux stands en même temps. Embrouille chez Jordan, Fisichella n'a plus d'aileron arrière et Sato plus d'aileron avant... ils se sont touchés en piste ! Les deux repartiront après une longue immobilisation. Montoya passe Trulli tandis que Barrichello parvient à prendre le large. 1.39.737 pour Schumacher, c'est le meilleur tour au 4ème passage.

      Montoya est maintenant dans les roues de Button. Il y a une grosse bagarre entre Panis et De la Rosa et au 7ème tour De la Rosa y perd son aileron avant qu'il devra faire changer. Un incident impliquant la voiture de Montoya est soumis à l'enquête, dû à l'accident du départ. La pénalité tombe : passage par les stands pour Montoya sans s'arrêter (drive through et non stop and go). Au 9ème tour Trulli est aux stands pour la première fois, ce sera pour mieux abandonner plus tard au 11ème sur problèmes techniques. Au 10ème tour, Panis s'est arrêté en bord de piste, c'est fini pour lui.

      En tête Barrichello dispose de 5 secondes d'avance sur Ralf, et 15 sur un paquet constitué par Raikkonen, Coulthard et Heidfeld. Montoya est reparti après sa pénalité en 9ème position, derrière McNish. Schumacher poursuit sa remontée dans le peloton, il est maintenant 12ème à 45 secondes des leaders. Heidfeld a passé Coulthard, largué, il a visiblement des soucis techniques. L'Ecossais est de plus en plus lent alors que Schumacher a passé Massa. Au 15ème tour Coulthard rentre aux stands pour abandonner. McNish commet une petite faute et doit laisser passer le Colombien. Au 17ème tour les Williams sonnent la charge grâce aux pneus Michelin qui semblent à leur optimum.

      Montoya place la barre du meilleur tour en 1.38.776 alors qu'il se retrouve dans les roues de Button et Salo. Heidfeld, Schumacher et McNish lancent la première vague des ravitaillements au 19ème tour. Au passage suivant, Montoya passe Salo pour la 5ème place. Il a maintenant Button dans sa ligne de mire alors que Barrichello s'arrête à son tour. Ralf prend la tête devant Raikkonen. Bernoldi s'arrête en pleine piste, c'est fini pour lui. Montoya et Salo sont aux stands au 22ème tour, ils repartent derrière Heidfeld et Massa.

      Toujours pas d'arrêt pour Raikkonen... ni pour Ralf. Ils ont choisi une stratégie différente à un arrêt. Au 24ème tour, on observe une rupture de moteur pour Raikkonen, c'en est fini des McLaren ! Les vieux démons ne sont toujours pas partis... Au 26ème tour c'est un deuxième arrêt pour Salo, pour réparer une électronique défaillante. Quel dommage ! Un deuxième Grand Prix encore remarquable pour Toyota mais il reste encore McNish en course pour les points. Salo finira loin après deux tours d'immobilisation.

      Heidfeld contient Montoya difficilement, le Colombien le passe au bout de la ligne droite des stands au 27ème tour. Le voilà 4ème, Button est 3ème et ne s'est pas encore arrêté. Au tour suivant Irvine s'accroche avec Yoong et perd son aileron avant. Il passe par les stands pour ravitailler et changer son aile. C'est Ralf qui a fait le bon pari avec une stratégie d'un arrêt. Il signe le record du tour en 1.38.369 au 29ème tours. Le top 6 est alors Ralf, Barrichello, Button, Montoya, Heidfeld et Schumacher.

      Ralf s'est arrêté, il doit laisser passer Barrichello... qui a encore un arrêt à faire ! Button est également aux stands, il repartira devant Heidfeld. Au 31ème tour Irvine abandonne dans son garage alors que Yoong doit aussi abandonner, en piste.

      Barrichello ne compte que 5 secondes d'avance sur Ralf, il ne peut viser mieux que la deuxième place au bout du GP pour l'instant. Le Brésilien passe aux stands et repart deuxième, devant Montoya. Schumacher passe ensuite la Sauber d'Heidfeld pour la 5ème place, puis Button pour la 4ème alors que Mark Webber sort au 36ème tour dans un bac à graviers au bout de la ligne droite des stands. Il abandonne.

      Au 38ème tour, Montoya signe un 1.38.049, il s'arrête ensuite aux stands et repart derrière Schumacher et Button. Malheur chez Ferrari : moteur cassé pour Rubens Barrichello. C'est l'abandon pour Rubens alors que Michael passe à son stand pour son deuxième et dernier arrêt ravitaillement. Il repartira derrière Montoya. Au 41ème tour McNish s'arrête aux stands mais il n'y a pas de pneus chez Toyota. Il perd 27 secondes et une place dans les points en repartant derrière Massa.

      Button et Montoya sont roue dans roue. Le Colombien réussit à passer Button pour la deuxième place. C'est un doublé Williams qui se profile ! Au 45ème tour Schumacher a lancé la cavalerie pour tenter de rejoindre et dépassé Button mais à 9 tours de la fin Schumacher semble y avoir renoncé. Les positions semblent maintenant bien établies avec, à noter, un possible point pour Massa !

      La fin de GP est beaucoup moins animée, les pilotes attendent tranquillement l'arrivée, en priant pour que la mécanique tienne. Il reste encore 4 tours et le rythme se situe en 1.40 au tour. Plus que 2 tours. Williams et Sauber disposent de leurs deux voitures dans les points, une belle performance si elle va au bout. Surprise au 55ème tour ! Button a-t-il trop réduit la cadence ? Non son moteur a des problèmes et Schumacher fond sur lui et le passe pour le podium dans le dernier tour. Victoire de Ralf, doublé Williams devant la Ferrari de Schumacher. Button perd le podium, visiblement avec des soucis de suspension sur la fin. Il reste 4ème devant les deux Sauber d'Heidfeld et Massa. Rendez-vous dans 15 jours pour le Grand Prix du Brésil.

actualité de la F1