prototypes et concept-cars :
   Audi
   BMW
   Chrysler
   Citroen
   Fiat
   Jaguar
   Matra
   Mercedes-Benz
   Mitsubishi
   Peugeot
   Renault
   Volkswagen
esquisses
actualité :
   F1
   Salon de Paris 2002
liens
contactez-nous
Sponsors :

Votre site ici

13/10/2002 : grand prix du Japon, circuit de Suzuka

      Le Grand Prix du Japon marque la fin de la saison 2002, la 17ème manche du championnat. Schumacher a signé la pole position devant Barrichello et Coulthard, et le pilote allemand a clairement annoncé vouloir gagner cette course, de la même manière qu'à Spa. Quand on se souvient de son envolée cela promet ! Ils ne seront que 19 sur la grille de départ puisque finalement Allan McNish a déclaré forfait. Il avait bien tourné ce matin au warm-up mais il a ressenti quelques douleurs. McNish souffrant d'un hématome à un genou, insuffisamment résorbé, le service médical de la FIA a préféré demander au pilote de ne pas prendre part à la course par mesure de sécurité.

      Ce Grand Prix marque quelques anniversaires, le 50ème Grand Prix de Nick Heidfeld, le 100ème de Ralf et de l'association McLaren Mercedes. Concernant les statistiques, Schumacher a encore le moyen d'améliorer son record de points et de victoires en une saison, mais aussi, s'il finit au moins 3ème, de faire 17 podiums sur 17 possibles, une performance inégalée en F1 qui couronnerait encore plus, si besoin en était, cette saison 2002 fort rouge.

      Le départ sera donné à 14h30 avec 53 tours à parcourir. A 14h, sous un ciel toujours bleu et des températures de 25°C dans l'air et 32°C sur la piste, la pitlane est ouverte pour 15 minutes permettant aux pilotes de faire encore quelques tours et de s'installer en grille. A 14h05, le moteur Honda de Fisichella explose. Il a encore 10 minutes pour rejoindre son stand et prendre le mulet, malheureusement réglé pour Sato. Ca démarre mal pour Fisichella qui repart toutefois des stands à 14h13 avec le mulet. Il pourra s'élancer de la grille normalement. Tous les pilotes sont sur la grille à 15 minutes du départ.

      A 14h30, le départ du tour de formation se déroule normalement avec quelques difficultés pour Trulli qui parvient à prendre son élan avant le dernier ce qui lui donne le droit de se replacer à sa 11ème place de grille, ce qu'il fait. Après deux minutes, les pilotes reviennent. Les feux rouges s'allument puis s'éteignent. Très bon départ de Schumacher devant Barrichello qui maintient Coulthard. Suivent Ralf, Raikkonen, Montoya, Sato, Trulli et Button. Jacques Villeneuve sort trop large du 130R et perd deux places dans le premier tour.

      Michael ne fait pas de détails avec déjà 2.2s d'avance après un tour, 3s après le deuxième. Il fixe le meilleur tour en 1.37.620. Il améliore au 3ème passage en 1.37.415, Barrichello s'accroche derrière en ne perdant que deux dixièmes sur ce tour. Derrière Coulthard lâche peu à peu prise. Dans le 4ème tour, Felipe Massa sort de piste à Degner et va taper le mur de pneus. C'est fini pour lui. Schumacher descend les chronos au fur et à mesure, il passe en 1.37.106. Dans le 6ème tour, Olivier passe au ralenti sur la ligne droite des stands, en panne d'accélérateur, il tente de rejoindre les stands. Schumacher améliore en 1.37.100.

      Olivier rentre à sa position de ravitaillement, coupe le moteur, il repart après une trentaine de secondes. Les évènements se précipitent puisque dans le 7ème tour Coulthard est lui aussi au ralenti et rentre aux stands. Il perd tout espoir de finir 3ème du championnat. Schumacher améliore le meilleur tour en 1.36.978. Pour Panis ça ne va pas mieux, la voiture ne veut pas avancer, et il rentre à nouveau. Au 10ème tour Alex Yoong fait un tête-à-queue à l'épingle, il roulait alors devant Mark Webber. Schumacher signe 1.36.709, le nouveau record du tour de circuit. Barrichello est maintenant à 5 secondes, Ralf à 16, Raikkonen à 18, Montoya à 21, Sato à 30 juste devant les Renault. Pour Panis c'est l'abandon provisoire puisque BAR tente de réparer et fait repartir Oliver avec 5 tours de retard.

      A part les problèmes mécaniques, il n'y a guère d'action en piste et l'intérêt va résider dans les stratégies choisies. Au 14ème passage, Schumacher améliore en 1.36.477. Panis rentre à nouveau dans son garage et cette fois il sort de la voiture. Dans le 15ème tour, Yoong part dans les graviers et se plante, c'est terminé pour lui. Schumacher poursuit le forcing avec un temps de 1.36.125. Trulli s'arrête pour ravitailler. Il repart derrière les Jaguar avec pour mission de pousser à fond histoire de faire sauter le bouchon Sato plus tard. Même tactique pour Button au tour suivant.

      L'écart est de près de 7s maintenant entre les deux Ferrari. Ralf navigue à 23s, Raikkonen à 25, Montoya à 33 et Sato à 48. Heidfeld est passé 7ème devant Fisichella suite à l'arrêt des Renault. Mika Salo, retenu par Fisichella, ravitaille dans le 19ème tour. Heidfeld et Villeneuve s'arrêtent au tour suivant. Ce sera deux arrêts pour tous ces hommes? y compris pour Schumacher qui s'arrête à l'entame du 21ème tour et repart deuxième juste devant Ralf. C'est bien calculé de la part de Ferrari. Fisichella est également à son box.

      Barrichello est sur la même stratégie et s'arrête un tour après Schumacher, il repart 4ème derrière Ralf et Raikkonen. Schumacher récupère la tête. Sato ravitaille et les Renault lui passent devant, le pari est gagné pour l'équipe française. Irvine se retrouve 6ème mais ne s'est pas encore arrêté. Raikkonen s'arrête au 23ème tour et repart 5ème. Irvine et Webber s'arrêtent ensuite. Seules les Williams ne se sont pas encore présentées au stand. Schumacher mène de 4s sur Ralf, 9 sur Barrichello, 15 sur Montoya et 31 sur Raikkonen. Trulli est 6ème devant Button, Sato, Heidfeld et Salo.

      Ralf s'arrête au 25ème tour mais pas assez longtemps pour n'envisager qu'un seul arrêt. A moins qu'il n'avait encore pas mal d'essence à bord. Il repart devant Raikkonen. Montoya s'arrête au tour suivant et reprend sa 5ème place. C'est la mi-course. C'est un peu animé dans le peloton avec Villeneuve qui met la pression sur Fisichella pour la 11ème place. Dans le 28ème tour, Fisichella freine un peu trop tard et doit couper la chicane mais il peut repartir devant Villeneuve qui a lui aussi freiné au panneau « trop tard ».

      Dans le 29ème passage, on est privé de bagarre avec l'explosion du Honda de Villeneuve après la chicane. Villeneuve se range instantanément dans l'herbe. Après 30 tours, en tête Schumacher maintient toujours un écart entre 7 et 8 secondes sur Barrichello, Ralf est à 30s, Raikkonen à 36s et Montoya à 46s. Trulli pointe déjà largement à plus d'une minute, deux secondes devant Button et 6 devant Sato. Au 33ème tour, Button effectue son deuxième arrêt alors que Raikkonen effectue une faute dans Degner, sans toutefois partir en tête-à-queue. Au tour suivant, alors que Trulli allait s'arrêter, il s'arrête en panne en bord de piste. Une panne d'essence peut- être ?

      A 19 tours de l'arrivée, Salo effectue son ultime ravitaillement. C'est ensuite au tour de Heidfeld et Fisichella. Au 36ème tour, Takuma Sato s'arrête et repart devant Button, pour 3 secondes, qui est à la porte des points. Barrichello s'arrête et repart 3ème devant Raikkonen mais derrière Ralf. Schumacher s'était ménagé 10s d'avance et il rentre à l'entame du 39ème tour. Michael repart en tête, sans problème. On se prépare chez Williams, ce sera bien deux arrêts pour eux aussi. Au 38ème passage, le moteur Honda de Fisichella explose, c'est fini pour lui. Ralf et Irvine s'arrêtent, le pilote Williams repart 5ème derrière Raikkonen et Montoya qui ne se sont pas encore arrêtés.

      Montoya passe par son box au 40ème tour. C'est l'abandon pour De la Rosa qui stoppe sa voiture à l'épingle. Raikkonen ravitaille au 41ème tour. On retrouve l'ordre Schumacher, Barrichello, Ralf, Raikkonen, Montoya et Sato. A la porte des points se trouvent Button, Heidfeld, Salo, Irvine et Webber. Il reste 11 pilotes en piste à 11 tours de l'arrivée.

      La fin de course est très tranquille. Tout le public japonais prie pour que Sato ramène sa voiture à l'arrivée. A 5 tours de l'arrivée, Ralf connaît un problème de moteur et doit se garer sur le bas-côté. Raikkonen passe 3ème. Montoya accède au 4ème rang, Sato au 5ème et Button au 6ème. Il ne se passe plus rien dans les derniers tours.

      Michael Schumacher gagne son 11ème GP de la saison, le 64ème de sa carrière. Il termine toutes les courses de cette saison sur le podium, signe de son empreinte cette année 2002. Avec 144 points sur 170 possibles, c'est un record amélioré qui sera difficile à battre. Barrichello finit en beauté avec un doublé pour Ferrari. Raikkonen complète le podium devant Montoya, Sato et Button. Le Japonais marque ses tous premiers points devant son public. Des points importants pour Jordan qui lui permet de gagner deux places, et ainsi de devancer Jaguar et BAR au championnat des constructeurs.

actualité de la F1