prototypes et concept-cars :
   Audi
   BMW
   Chrysler
   Citroen
   Fiat
   Jaguar
   Matra
   Mercedes-Benz
   Mitsubishi
   Peugeot
   Renault
   Volkswagen
esquisses
actualité :
   F1
   Salon de Paris 2002
liens
contactez-nous
Sponsors :

Votre site ici

01/09/2002 : grand prix de Belgique, circuit de Spa

      Pour le Grand Prix de Belgique, la météo ne sera pas aussi clémente que ce matin : le ciel est parsemé d'une couverture nuage très dense, d'un gris clair pour l'instant. Les températures sont fraîches, 15&dec;C dans l'air, 18&dec;C à peine sur la piste. Pas de pluie pour l'instant mais quelques averses seraient-elles possibles ? Cela promettrait un spectacle encore supérieur à ce Grand Prix qui en offre déjà beaucoup. Toutefois les chances de pluie sont estimées à 1 sur 5 seulement. D'autant que certains pilotes sont en pneus durs comme Barrichello et Coulthard par exemple alors que les autres sont en pneus tendres. Des stratégies différentes sont à prévoir et on devrait vivre un Grand Prix passionnant, du moins on l'espère. Il y aura 44 tours à parcourir par les pilotes.

      A 13h45, la pitlane est fermée. Tous les pilotes sont sur la grille, prêts à prendre le départ du tour de formation donné à 14h pile. Il se passera sans encombres et à 14h03 les pilotes sont de retour. Les feux rouges s'allument? et s'éteignent. Bon départ de Schumacher devant Barrichello, Raikkonen, Montoya, Ralf et Coulthard. Ca se passe bien à la Source. David passera Ralf aux Combes. Trulli était bien parti aussi mais il s'est fait enfermé et a perdu son avantage. Pour le 2ème Grand Prix de suite, Panis prend un mauvais départ et se retrouve 18ème. Dans le 2ème tour Montoya réussit à dépasser Raikkonen (il a fait une faute à Pouhon, en dérive complète du train arrière, à la limite de la sortie de piste !) et prend la 3ème place.

      Schumacher tente de prendre le large et prend quelques secondes à Barrichello qui lui-même s'échappe du quatuor Williams-McLaren. Schumacher signe 1.49.066 au 3ème tour. 5ème tour, Massa passe Heidfeld aux Combes par l'extérieur. Webber abandonne sur panne mécanique en bas du Raidillon. Les Ferrari continuent à creuser l'écart, Rubens est à 3 secondes, Montoya à près de 10 secondes. Villeneuve passe Fisichella pour la 13ème place à la Source au 8ème tour. Massa se débarrasse aussi de l'Italien dans le Raidillon. Schumacher signe 1.48.347, le nouveau record du tour. Barrichello ne peut suivre et se retrouve à 5.3s. Peut-être la stratégie n'est-elle pas la même entre les deux hommes en rouge ? Montoya est à 15s, Raikkonen à 16, Coulthard à 17 et Ralf à 19.

      1.47.877, c'est le temps de Michael au 11ème passage, Rubens prend une seconde au tour, et derrière McLaren et Williams se prennent deux secondes au tour. Schumacher semble surmotivé par la perspective d'une nouvelle victoire à Spa, la 6ème ici, la 10ème de la saison (ce serait un nouveau record absolu). Dans ce tour également, Button abandonne sur problème mécanique. Dans le 14ème tour, Villeneuve passe McNish pour le 11ème rang aux Combes. Schumacher mène avec 13 secondes d'avance sur Rubens et 30 sur Montoya.

      Massa et Sato seront les premiers à ravitailler au 14ème tour. Au tour suivant, Schumacher signe 1.47.176 ! Irvine, Villeneuve et McNish s'arrêtent. Michael s'arrête, ce sera deux arrêts pour lui, il repart en 2ème position, largement devant Montoya, les McLaren et Ralf. Ralf Schumacher fait un tête-à-queue aux Combes, il perd une place au profit de Trulli. Etonnant, Barrichello ravitaille au tour suivant, c'est donc deux arrêts pour lui aussi. Michael reprend la tête et vu sa cadence, il est vraiment sur une autre planète. Trulli et Ralf s'arrêtent aussi.

      Raikkonen est revenu dans les roues de Montoya mais le BMW est très puissant, un peu plus que le Mercedes. Montoya s'arrête dans le 18ème tour, tout comme Raikkonen ! Ca va se jouer aux stands? et on garde le même ordre. Sortie de piste de Davidson dans Pouhon, il n'y a plus de Minardi en course. Coulthard s'arrête dans le 20ème tour, il repart devant son équipier et gagne donc une place ! Fisichella est le seul à ne pas avoir ravitaillé sa voiture, c'est le seul sur une stratégie d'un arrêt.

      Après 20 tours, à l'avant Schumacher dispose de 16s d'avance sur Barrichello, Montoya est à 37s, Coulthard à 38, Raikkonen à 39, Fisichella à 47. Aux portes du top 6 on retrouve Trulli, Ralf, Irvine et Salo. Giancarlo s'arrête à l'entame de son 22ème tour. Schumacher prend un tour à Sato dans le 26ème tour. Il mène le Grand Prix avec 22s d'avance maintenant sur Barrichello et presque 50s sur Montoya ! Il reste une quinzaine de tours et la vague des deuxièmes arrêts commence avec Sato, Massa et Trulli.

      Michael s'arrête au 30ème tour et repart juste derrière Barrichello qui ravitaille au tour suivant comme Ralf. Rubens reprend sa 2ème place, Ralf repart difficilement à cause d'un problème de transmission ou d'embrayage. Schumacher dispose de 26s d'avance sur Rubens et 30 sur Montoya qui ne s'est pas encore arrêté. Juan-Pablo passe par son box au 33ème tour, les McLaren de Coulthard et Raikkonen passent devant lui mais ne se sont pas encore arrêtées. Trulli tient toujours le point de la 6ème place devant Ralf. Il reste 10 tours à faire.

      Le moteur de Kimi donne quelques signes de faiblesse. Raikkonen ravitaille puis Coulthard, Montoya garde sa 3ème place devant Coulthard et Raikkonen. Petit rebondissement attendu avec l'explosion du V10 Mercedes du jeune Finlandais, c'est l'abandon pour lui au 36ème tour. Ralf rentre dans les points? et même deux fois plutôt qu'une puisque Trulli stoppe également avec un problème. Ralf gagne donc 2 places, il se retrouve 5ème et Irvine prend la 6ème place. Schumacher assure maintenant son résultat devant et laisse revenir petit à petit Barrichello.

      39ème tour, c'est l'hécatombe en fin de Grand Prix avec une rupture de la suspension arrière à 320 km/h pour De la Rosa. Il arrive à se stopper dans l'échappatoire des Combes. Felipe Massa stoppe également sa voiture, il ne reste plus que 13 voitures en course. Ca continue avec une rupture spectaculaire avec flammes et fumées du V10 Honda de Fisichella dans le 39ème tour. Et un tour après c'est Panis qui explose son Honda, un par jour pour le Français. Il en reste encore deux en course?

      Shumacher et Barrichello ont levé le pied à raison de 4 à 5 secondes au tour ! A en dégoûter les adversaires. Montoya et Coulthard se livrent toujours bataille pour la 3ème place, c'est le seul intérêt de ces trois derniers tours. Il n'y a plus que 6 secondes à l'abord du dernier tour, Schumacher et Barrichello finissent ensemble, ils ont tout assuré lors de sdix derniers tours. C'est la 63ème victoire de Schumacher, la 10ème de la saison, le nouveau record ! Montoya monte sur le podium, Coulthard finit 4ème devant Ralf. Le dernier point revient à Irvine. C'est aussi le 50ème podium consécutif pour Ferrari !

actualité de la F1