prototypes et concept-cars :
   Audi
   BMW
   Chrysler
   Citroen
   Fiat
   Jaguar
   Matra
   Mercedes-Benz
   Mitsubishi
   Peugeot
   Renault
   Volkswagen
esquisses
actualité :
   F1
   Salon de Paris 2002
liens
contactez-nous
Sponsors :

Votre site ici

21/07/2002 : grand prix de France, circuit de Magny-cours

      Pour ce Grand Prix de France, le ciel est voilé. Les nuages ont fait leur apparition sur Magny-Cours, ce qui a eu pour effet de faire baisser les températures : environ 25&dec;C dans l'air, à peine une trentaine sur la piste. Des orages sont prévus à quelques dizaines de kilomètres du circuit mais ne devraient pas perturber cette course. A 30 minutes du départ, la pitlane est ouverte, les pilotes ont 15 minutes pour effectuer encore un ou deux tours de vérification et aller se placer sur la grille.

      Tout le monde se placera sans encombre sur la grille et le départ du tour de formation est donné à 14h. Chez Ferrari on n'est pas prêt à faire partir Barrichello et on laisse la voiture sur son lève-vite avant. Incroyable, encore une fois Rubens devra partir dernier, depuis les stands ! Et la voiture ne semble pas vouloir démarrer.

      Les 18 autres monoplaces qualifiées se remettent en place deux minutes plus tard et s'apprêtent à prendre le départ pour 72 tours de 4,250 kms. Les feux rouges s'allument? puis s'éteignent. Bon jaillissement de Montoya alors que Massa a largement grillé le départ. Derrière, Sato et Panis se retrouvent dans le gravier (Takuma a poussé Olivier) au premier virage mais ils s'en sortent. Barrichello n'est toujours pas parti des stands? et ne partira pas.

      Montoya mène devant Schumacher, Raikkonen, Ralf, Coulthard et Button. Panis repassera par les stands pour changer son museau. Au 3ème tour ça chauffe à Adélaïde entre Montoya et Schumacher, Raikkonen essaye d'en profiter mais n'y arrive pas. Le rythme de Montoya semble plus lent que ce que peuvent soutenir ses suivants. Au 4ème tour le Colombien fixe le meilleur tour en 1.16.543. Au 5ème tour, Panis signe le meilleur tour en 1.16.278. Pénalité confirmée pour Massa, qui n'écopera toutefois qu'un drive through.

      Au 8ème tour, Massa effectue sa pénalité mais ressort en coupant la ligne blanche, pour se protéger de Sato derrière. Encore une pénalité en vue ? Yoong effectue lui un tête-à-queue à Adélaïde. Il repart. Les 6 premiers se tiennent en 5 secondes seulement. 10ème tour, une deuxième pénalité confirmée pour Massa, encore un drive through, pour avoir coupé la ligne blanche. Meilleur tour en 1.16.209 pour Montoya au 11ème passage, mais Michael le suit toujours de près, à moins d'une seconde.

      Villeneuve tente un freinage osé sur McNish, bloque les 4 roues mais ne percute pas l'Ecossais à Adélaïde, il reste 12ème derrière les deux Toyota. Irvine tient toujours sa 8ème place, à 11 secondes de la tête, bien devant Heidfeld. Raikkonen signe le meilleur tour en 1.16.170. Au 15ème tour c'est Schumacher en 1.16.113. Michael est à huit dixièmes de Montoya, Raikkonen à 2 secondes, Ralf à 4 et Coulthard à 5. Button tient à peu près avec 7 secondes de retard sur le leader alors que Trulli est plus lent : il est 7ème à 6 secondes de son équipier.

      Les meilleurs tours s'enchaînent et cette fois c'est le record en course qui tombe avec Raikkonen au 16ème passage en 1.15.933. Le premier arrêt sera au 20ème tour pour Button. Il sera imité par Villeneuve, toujours bloqué par Villeneuve. Ensuite Trulli, Irvine et Yoong ravitailleront également. Ralf rentre au 22ème tour et repart après 7.2 secondes en 5ème position. Coulthard libéré de la Williams appuie sur l'accélérateur et signe un 1.15.564 puis 1.15.524, le nouveau record du tour. Montoya ravitaillera au 23ème tour, laissant la tête de la course à Schumacher qui va tenter de faire le forcing.

      Juan-Pablo repartira 5ème devant Ralf. Sato sort au Lycée et tape légèrement dans le mur de pneus. C'est fini pour lui. Schumacher signe 1.15.311. Les Toyota, Webber et De la rosa ont ravitaillé. Au 26ème tour, Michael ravitaille en 8.4 secondes mais repart devant Montoya pour quelques mètres ! Raikkonen et Coulthard sont en tête mais ils n'ont pas encore ravitaillé? ce que fera Raikkonen tout de suite après. Coulthard est en tête et ravitaillera au tour suivant. Schumacher retrouve la tête, trois secondes devant Montoya. Suivent Raikkonen, Ralf et Coulthard. Cependant Michael a coupé aussi de quelques centimètres la ligne blanche de sortie des stands. Sera-t- il pénalisé comme Massa (qui avait lui coupé plus franchement tout de même) ?

      Schumacher continue son forcing et se ménage 5 secondes d'avance au 30ème tour alors que Montoya subit la pression de Raikkonen. Le pilote de la Ferrari est entre 5 dixièmes et une seconde au tour plus rapide que les autres. Olivier Panis rentre lui sa BAR Honda 004 dans le garage, c'est l'abandon. La pénalité pour Schumacher tombe : un drive through comme Massa tout à l'heure. Logique. Il l'effectuera à l'entame du 35ème tour et repartira juste derrière Montoya et Raikkonen. Tout est relancé !

      Les cinq premiers se tiennent en trois secondes ! Quant à Villeneuve il abandonne, moteur Honda explosé au 36ème tour. Il n'y a plus de BAR en course. Au 40ème tour, le groupe tient toujours, et rattrape un groupe de retardataires, qui ne changera rien aux positions même si Schumacher a essayé de surprendre Raikkonen au moment de passer McNish. Il va falloir attendre la deuxième vague de ravitaillement pour voir du changement.

      Au 43ème tour, Montoya anticipe et ravitaille en 11.6 secondes. Il laisse la tête à Raikkonen et repart derrière Button, juste devant Trulli : le Colombien est en 6ème position. Ralf ravitaillera au tour suivant, repart derrière Montoya mais coupe la ligne blanche aussi en sortie des stands ! La même que son grand frère, une pénalité va logiquement tomber. Kimi possède neuf dixièmes d'avance sur Michael, 4 secondes sur Coulthard et 26 secondes sur Montoya. Trulli ravitaille au 46ème tour, comme McNish.

      Schumacher s'arrête à la fin du 48ème tour en 8.8 secondes alors que Ralf effectue son drive through. Raikkonen s'arrête au tour suivant, dans le même temps? et repart juste devant Schumacher et conserve sa place de justesse à Adélaïde en fermant la porte. Deux abandons en même temps : la Renault de Trulli qui était 7ème et la Toyota de Salo qui casse son moteur dans un gros panache de fumée.

      Coulthard est en tête mais ne s'est pas encore arrêté. Felipe Massa était dans les stands mais ne parvient pas à repartir, c'est l'abandon également. Il reste 12 voitures seulement en course avec encore 22 tours à couvrir. Au 53ème tour, Coulthard signe le meilleur tour en 1.15.159. Grosse frayeur pour Irvine avec une rupture de l'aileron arrière à 300 km/h. Il part en toupie et s'arrête dans les graviers à Adélaïde. L'Irlandais s'en tire bien.

      Au 55ème tour, Coulthard ravitaille enfin et repart juste derrière Raikkonen et Schumacher et devinez quoi ? Il a également coupé la ligne blanche et va se prendre une pénalité pour drive through. Il devrait toutefois conserver sa 3ème place devant Montoya et Ralf. Button complète le top 6. Si Schumacher passe Raikkonen il gagne son 5ème titre. Toutefois l'Allemand compte maintenant près de deux secondes de retard sur le Finlandais qui file vers sa première victoire.

      Au 59ème tour, Coulthard effectue sa pénalité et garde facilement sa 3ème place. Voilà Schumacher débarrassé de la pression de la 2ème McLaren. Button effectue un troisième arrêt mais il avait une marge de 50 secondes sur Heidfeld. Il reste 6ème derrière les deux Williams de Montoya et Ralf. Il reste une douzaine de tours à couvrir et le classement du GP est le suivant : Raikkonen, Schumacher, Coulthard, Montoya, Ralf, Button, Heidfeld, Webber, McNish, De la Rosa et Yoong.

      Au 61ème tour, Coulthard signe le record du tour en 1.15.052. Au tour suivant ce sera encore mieux en 1.15.045. Les derniers tours se feront de manière « calme », Schumacher restant constamment à environ une seconde du Finlandais. Au 68ème tour, Allan McNish fait un tête- à- queue à Adélaïde et Kimi commet la faute derrière en freinant trop long, Schumacher en profite et gagne le Grand Prix et son cinquième titre de champion du monde ! Kimi finit deuxième et n'empoche pas sa première victoire. Coulthard finit troisième et complète le podium. Montoya, Ralf et Button complètent le top 6.

actualité de la F1